• mediation.esperpro@gmail.com

LA PAIR AIDANCE

LA PAIR AIDANCE

DÉFINITION :

La pair aidance peut être traduite simplement par : l’aide mutuelle que s’apportent des personnes concernées par une problématique commune.

La définition du Larousse pour le mot « pair(s) » est la suivante : Ceux qui occupent le même rang, qui sont égaux en dignité, en situation sociale – Ex : être jugé par ses « pairs ».

De manière générale, les pairs aidants favorisent la participation des personnes concernées pour tout ce qui les concerne directement et apportent un nouveau regard et des éclairages expérientiels sur les parcours en santé.

Etre « aidant » c’est susciter chez son prochain l’espérance d’une vie meilleure et faire en sorte que la confiance soit retrouvée ; qu’il parvienne à se convaincre que sa vie a toutes les chances d’évoluer positivement. Etre aidant consiste aussi à ne pas nier les difficultés dont le pair nous fait part. Si c’est sont souhait, la pair aidance peut consister à aider la personne à gagner en indépendance, en l’incitant à demander le soutien dont elle a besoin pour y parvenir. Pour se faire, il s’agira de l’aider à exploiter les ressources de son environnement, les lieux-ressource de sa communauté et de sa ville mais aussi son entourage et ses proches. La vie dans la cité servira de catalyseur et sera donc nécessaire pour la rendre socialement intégrée et favoriser son appartenance à un groupe.

LA PAIR AIDANCE PROFESSIONNELLE :

La pair aidance peut être pratiquée de façon volontaire ou bénévole mais peut aussi prendre une dimension professionnelle, dans la cas d’une pratique encadrée et rémunérée ; plusieurs termes sont alors utilisés pour la désigner :

  • Médiatrice / médiateur de santé pair
  • Pair praticien en santé mentale
  • Intervenant communautaire en santé mentale
  • Travailleur pair professionnel
  • Pair professionnel en psychiatrie
  • etc.

DÉVELOPPEMENT DE LA PAIR AIDANCE :

Alors que dans les pays anglo-saxons, la professionnalisation des travailleurs pairs et le modèle du rétablissement constituent un axe majeur des politiques de santé, en France, l’intérêt qu’on leur porte est plus récent. Avant 2012, quelques initiatives ont vu le jour dans des équipes de soins ambulatoires, mais cette année marque le début de l’activité professionnelle usagers dans des hôpitaux publics et dans des programmes de recherche. En effet, 2012 marque le démarrage du programme « médiateurs de santé/pair » lancé par le CCOMS. Cette expérimentation a donné lieu à une recherche et un rapport final de la recherche évaluative qualitative a été rédigé. Malgré tout, concernant le recrutement des travailleurs pairs (ou des médiateurs de santé/pair), les administrations restent frileuses à bien des égards. Nous faisons le constat que les budgets dédiés à l’étude et à la recherche sur la pair-aidance ont été très importants comparativement à ceux qui ont été injectés pour favoriser la mise en place et le développement concret et pratique du métier ; autrement dit, le recrutement. Pour exemple, sur la région PACA (environ 5 000 000 d’habitants), on répertorie à peine 30 médiateurs/pairs salariés alors que leur utilité n’est plus à prouver.

Ainsi, le développement de la pair-aidance sur le territoire français prend du temps. Cependant, depuis 2012, l’intérêt porté au savoir expérientiel et à la pair aidance s’est affirmé. Aujourd’hui, en fonction des dispositifs dans lesquels ils sont impliqués, les médiateurs de santé pairs remplissent des missions très variées. De manière générale, ils favorisent la participation des personnes concernées pour tout ce qui les concerne directement et apportent un nouveau regard sur les parcours en santé mentale.


MÉDIATISATION DE LA PAIR AIDANCE :

Depuis 2012, les membres de l’association ont été impliqués dans de nombreux évènements d’information et de sensibilisation en santé mentale (journées de l’UNAFAM, congrès de réhabilitation psychosociale, journée de la santé mentale, rencontres soignantes en psychiatrie, etc). Ils se sont également engagés, à différents niveaux, sur la création et le développement de pratiques alternatives et innovantes sur le territoire français, particulièrement en région PACA.

A de nombreuses occasions, en tant que pairs aidants professionnels, nous avons apporté nos expériences de terrain et notre connaissance personnelle de la maladie et des publics concernés à la création de projets dans le champ de la santé mentale et la défense des droits des usagers. C’est pourquoi notre association s’est investie, à différents degrés, dans de nombreux projet : le CoFoR (université des patients), le lieu de répit, les différents GEM de la ville de Marseille (Les nomades Célestes, les Canoubiers, etc.), le séminaire de psychiatrie dédié aux internes auquel ont été invité les étudiants du CoFoR, et tant d’autres.

mediation.esperpro@gmail.com

Nous contacter
X